Avant son combat contre Anthony Joshua le 12 décembre pour le titre mondial des poids lourds, Kubrat Pulev s'entretient en exclusivité avec Marc Gatford pour le Betway Insider sur la façon dont il compte choquer le monde et réclamer les ceintures.

Bien que Joshua soit le favori des paris sportif, le Bulgare est convaincu que sa force mentale l'aidera à "démasquer" le champion et à provoquer une grande surprise.

Quelles sont les faiblesses que vous avez identifiées dans le jeu d'Anthony Joshua ?

"J'ai observé ses combats avec attention. Il a un bon style et c'est un bon spécimen, mais il n'a montré aucune résistance mentale."

"Oui, il a des compétences, mais il n'a pas montré de force mentale. C'est quelque chose qui vient de l'intérieur, du sang d'un homme, et il ne l'a pas."

"Quelle que soit sa force mentale, je sais que je suis la personne la plus forte sur le plan mental. C'est la différence - ma force mentale l'emportera."

Où ce combat sera-t-il gagné et perdu ?

"Ce sera un jeu d'esprit et un jeu d'échecs aussi longtemps que cela durera - un jeu d'échecs de maître - mais la seule différence est que la fin va venir comme l'éclair."

"Je peux dire aux fans que je vais de nouveau démasquer AJ et prouver qu'ils ont idolâtré le mauvais gars. Je vais le démasquer une seconde fois devant le monde entier".

La semaine dernière, AJ s'est engagé à vous faire tourner en bourrique - quelle est votre réponse ?

"Il a dû l'apprendre d'Andy Ruiz parce que c'est ce qui lui est arrivé. Voyons ce qui se passe."

Faites-nous entrer dans les coulisses - comment vous êtes-vous préparé ?

"J'ai couru 10 km en 50 minutes dans les montagnes de Pirin, dans le sud-ouest de la Bulgarie, pour préparer mon endurance. J'ai également escaladé le célèbre pic "Tooth", qui présente un terrain très difficile et culmine à environ 2600 à 2700 mètres d'altitude, où on manque d'oxygène."

"Je me suis également entraîné dans un célèbre complexe sportif olympique de Belmeken, dans les montagnes. Il a été construit pour l'ancienne équipe est-allemande qui recherchait les meilleures conditions de toute l'Europe."

"C'est un camp de base en haute altitude, loin du bruit de la ville, un endroit pour construire l'esprit et le corps tout en étant isolé dans les montagnes. AJ a dit qu'il allait me faire marcher à la vapeur. On ramène une avalanche en bas de la montagne."

"Physiquement et mentalement, je me sens plus que jamais en pleine forme. Je me sens extraordinaire et prêt. Il peut faire de son mieux, mais je peux lui assurer une chose : il a peut-être vu de très bons adversaires, mais il n'a jamais affronté quelqu'un comme moi sur le ring."

C'est votre deuxième chance de remporter un titre mondial, la première était contre Wladimir Klitchko - qu'avez-vous appris qui vous aidera à gagner cette fois-ci ?

"J'ai appris beaucoup, beaucoup de leçons contre Klitschko. J'avais la mauvaise stratégie, je n'ai pas tenu ma distance et j'ai fait tellement d'erreurs. C'était presque comme une comédie parce que je n'ai pas été capable de montrer ce que j'étais capable de faire à Klitschko. Laissez-moi vous dire que cela ne se reproduira plus."

"J'étais trop novice pour être au niveau des championnats du monde. Je n'étais pas prêt, point final. J'aurais pu faire 25 tours physiquement, mais j'étais trop novice pour être sur la grande scène. Mais c'était une expérience enrichissante et maintenant je suis prêt."

"L'expérience que j'ai acquise au fil des ans sera inestimable."

Le fait de ne pas avoir de fans sera-t-il un avantage ?

"C'est sûr que ce sera à mon avantage s'il n'y a pas de fans, car nous savons tous combien ils sont bruyants, 85 % auraient été britanniques."

"Mais ma concentration, mes connaissances et ma position sur le ring n'en auraient pas été affectées, car je suis concentré sur ce que je dois faire sur le ring."