Les paris et les jeux de casino sont indissociables depuis des siècles.

Mais s'il y a eu des défis fous pour gagner de l'argent au poker et aux paris sportifs, il n'y en a pas eu autant autour du casino.

Examinons de plus près les cas où le casino lui-même est devenu le cadre d'un défi pour des billets verts.

5. La chevauchée audacieuse d'Amarillo Slim

QUAND : Années 1940

: Las Vegas

MONTANT MISÉ : inconnu

« Amarillo » Slim Preston était un parieur et un joueur de poker légendaire de Las Vegas. S'il y avait quelque chose sur lequel miser, quelqu'un comme Amarillo Slim était toujours dans les parages.

Les paris extravagants constituaient le gagne-pain de Slim.

Il a un jour défié le motard cascadeur Evel Knievel à une partie de golf. Bien que cela soit assez normal, la condition était que les deux joueurs devaient utiliser des marteaux comme clubs de golf. Bien évidemment, Slim remporta la partie.

Son pari le plus fou concerne le cheval de course Seabiscuit. Il était convaincu que, en tant que coureur régulier, il pouvait battre le pur-sang sur une course de 100 mètres.

Comme tout bon parieur, Slim avait un avantage : il avait choisi un hippodrome d'une longueur de 50 mètres à l'extérieur d'un casino de Las Vegas.

En raison de la longueur de la piste, Seabiscuit et son jockey devaient atteindre la fin de la piste et faire demi-tour pour parcourir les 50 derniers mètres.

Le temps que le jockey fasse demi-tour, Slim avait déjà pris l'avance nécessaire pour remporter la course.

4. Un pari sur un satellite peu précis

QUAND : 1979

: El Cortez, Las Vegas

MONTANT DU PARI : 10 000 $

L'hôtel-casino El Cortez de Las Vegas est l'un des établissements les plus insolites du centre-ville, mais son légendaire propriétaire de longue date, Jackie Gaughan, lui a donné beaucoup de couleurs au fil des ans.

En 1979, M. Gaughan a pris des paris sur l'endroit où la station spatiale américaine Skylab s'écraserait au moment de sa rentrée dans l'atmosphère cette année-là.

Il a même pris un pari à 10 000 contre 1 que les restes de Skylab atterriraient sur son propre casino.

En fin de compte, les parieurs - et Gaughan lui-même - n'ont pas eu gain de cause puisque la station spatiale s'est désintégrée et a atterri quelque part en Australie.

3. Vivre dans une salle de bain, ça paye pour Jay Kwik !

QUAND : 2008

: Bellagio, Las Vegas

MONTANT DE LA MISE : 250 000 $

Las Vegas est célèbre pour ses chambres d'hôtel et ses installations parmi les plus luxueuses du monde. Mais pourriez-vous vivre dans une salle de bains de Vegas pendant un mois pour gagner un pari ?

C'est ce qu'a fait Jay Kwik en acceptant le pari de vivre dans une salle de bains du casino Bellagio pendant 30 jours.

Son ami Andrew Robl avait parié sur un craquage de Kwik, mais alors qu'il semblait que Kwik allait réussir, Robl a payé 40 000 dollars plusieurs jours avant le dernier jour pour racheter son pari de 250 000 dollars !

2. Jeff Gross monte dans la Stratosphère pour une proposition effrayante

QUAND : 2013

: Stratosphère, Las Vegas

MONTANT MISÉ : Six chiffres

Voici le pari d'un autre joueur de poker, qui utilise cette fois l'un des casinos légendaires de Las Vegas comme lieu pour un pari tout en sensations fortes !

Le joueur pro américain Jeff Gross, célèbre pour ses vertiges, a accepté en 2013 un pari selon lequel il ne sauterait pas à l'élastique du haut de la tour Stratosphere, qui a une pointe culminant à 350 mètres de hauteur.

Gross a gardé son sang-froid et a gagné le pari.

1. Antonio Esfandiari provoque sa disqualification

QUAND : 2016

: Atlantis Resort, Bahamas

MONTANT DE LA MISE : 50 000 $

Antonio Esfandiari est reconnu comme l'un des plus grands joueurs de poker américains de tous les temps, mais il apprécie également des paris loufoques de temps en temps.

En 2016, Esfandiari a accepté un pari du tristement célèbre joueur et gestionnaire de fonds spéculatifs Bill Perkins, exigeant du joueur qu'il effectue des fentes partout où il allait pendant 48 heures d'affilée.

Après avoir fait le tour d'un casino des Caraïbes en faisant des fentes, Esfandiari avait désespérément besoin d'aller aux toilettes.

Ayant trop mal pour bouger, « The Magician » s'est soulagé pendant qu'il jouait au poker, ce qui lui a valu d'être immédiatement disqualifié de son tournoi.

Bien qu'il ait été exclu du tournoi, Esfandiari a gagné le pari et a fait don de ses 50 000 dollars de gains à une œuvre de charité.

« Il y a une limite à ne pas dépasser, et dans ce cas, j'ai échoué » a-t-il déclaré peu après.